Agir

1. Réaliser son bilan carbone

Avant de s’interroger sur les actions à mener pour diminuer son empreinte carbone, il peut être judicieux de commencer par faire un état des lieux de ses principaux “postes” d’émissions de gaz à effet de serre (le transport ? l’alimentaton ? etc.).

Le calculateur développé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) permet justement de réaliser cet état des lieux.

2. Trouver des idées d'actions

“Durant cet atelier, vous serez embarqué avec un groupe vers 2050. L’objectif ? La neutralité carbone. Pour cela, vous ferez des choix en tant que citoyen+décideur afin d’influencer le système.” (cf. page facebook de l’atelier)

L’intiative “ça commence par moi” (CCPM) a été lancée par Julien Vidal. Son objectif est de redonner aux citoyens des outils pour changer le monde à leur échelle. 

Sur ce site internet sont recencés de nombreux “éco-gestes” testés par Julien Vidal. Une bonne source d’inspiration et un remède au sentiment d’impuissance !

 

3. Rejoindre des collectifs

“Le réseau des diplômés de l’enseignement supérieur français qui s’engagent et agissent pour le climat et l’environnement !

Nous aidons les alumni à agir en les informant, en les mettant en réseau et en les soutenant dans leurs actions.” (cf. présentation officielle sur le site internet d’Alumni For The Planet)

“Les Shifters sont un réseau de professionnels aux profils, expériences et compétences très divers, intéressés par la transition carbone de l’économie, qu’ils soient déjà actifs dans ce domaine ou non, et qui souhaitent :

– Appuyer le Shift Project dans ces travaux, en mettant ponctuellement à disposition de l’équipe du Shift leur force de travail et/ou leurs compétences.

– S’informer, débattre et se former sur la décarbonisation de l’économie (sous ses aspects aussi bien scientifiques que techniques et politiques, au sens large, et en termes d’enjeux, d’acteurs, de solutions et d’actualité.

– Diffuser les idées et travaux du Shift Project dans leurs propres réseaux et développer de nouveaux réseaux dans la décarbonisation de l’économie.” (cf. présentation officielle sur la page Linkedin Les Shifters)

“Time for the Planet, le nouveau fonds citoyen qui vise le milliard d’euros pour sauver le climat

Lancé il y a neuf mois, Time for the Planet est un fonds à but non lucratif qui veut créer et financer 100 entreprises pour lutter contre les gaz à effet de serre. Cette société à mission a déjà levé 800.000 euros et prévoit d’atteindre le milliard d’euros d’ici cinq à dix ans.” (cf. les Echos Start, 13 octobre 2020)