Se former

1. Livres

« Le bug humain »

Sébastien Bohler

L’auteur de ce livre met en lumière l’influence que le striatum, une partie de notre cerveau dont sont également pourvus les animaux, exerce sur notre comportement.

Ainsi, il montre que nombre de nos actions -qui contribuent à scier la branche sur laquelle nos sociétés sont assises- sont réalisées sous son influence: “Nourriture, sexe, effort minimal, statut social et information-distraction: ces cinq grands piliers de l’activité animale sont les pôles qui aimantent toutes les actions individuelles et collectives.”

Il donne des clés afin de diminuer l’emprise de notre striatum sur nos vies et ainsi faciliter la nécessaire transition écologique et solidaire de nos sociétés.

« Effondrement, Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie »

Jared Diamond

Dans ce livre, l’auteur analyse différentes sociétés du passé (ex: les habitants de l’île de Pâques, les vikings établis au Groenland, le Japon de l’époque d’Edo, etc.) afin de mettre en lumière les causes de l’effondrement (ou au contraire du maintien) de certaines civilisations.

Ce livre permet de prendre conscience notamment que:

  • les sociétés humaines ont toujours été confrontées au problème de leur impact sur leur environnement (conséquence du fait que nous vivons dans un monde aux ressources finies);
  • les sociétés qui ont surmonté ce problème ont fixé des règles (un “contrat social”) qui ont eu pour résultat de préserver (et non de scier) la branche sur laquelle elles étaient assises;
  • des sociétés ont surmonté ce problème par une action qui venait “d’en haut” (le gouvernement) ou “d’en-bas” (la société civile).

« L'entraide, L'autre loi de la jungle »

Pablo Servigne, Gauthier Chapelle

Dans ce livre, les deux auteurs montrent que:

1) les sociétés occidentales ont opéré une lecture partielle des découvertes de Charles Darwin. Ce dernier, s’il a mis en lumière la compétition comme loi de la jungle, a aussi montré que la coopération est au coeur du vivant.

2) dans la nature, la compétition est un luxe. Elle est ainsi bien plus présente dans les environnements riches en ressources que ceux plus rares en ressources où la coopération est bien plus présente.

3) l’espèce humaine est l’une des espèces les plus coopératives du monde vivant et que c’est grâce à cela qu’elle a pu se développer autant. Cela fait écho au film Legacy de Yann-Arthus Bertrand
.

4) les sociétés occidentales sont devenues aveugles à la coopération alors qu’elle est omniprésente.

5) la compétition mise actuellement en avant dans nos sociétés est un luxe permis en grande partie par le pétrole abondant. Or, comme ce dernier va venir tôt ou tard à manquer, ils indiquent qu’il est important que nos sociétés cultivent davantage une culture de coopération afin d’augmenter leur résilience.

2. Articles

“Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade.” (cf. le site du GIEC (IPCC en anglais)). 

Sur le site du GIEC accessible via le lien ci-dessus, les différents rapports publiés par cette instance intergouvernementale sont disponibles.

Usbek & Rica

Deux articles qui traitent de la difficile question de la conciliation entre le modèle actuel (qui vise un accroissement du PIB de façon indifférenciée) et le progrès (social et écologique).

Cet article revient sur les travaux de l’économiste hongrois Karl Polanyi, connu pour son livre “La Grande Transformation” publié en 1944. Ce dernier avance des pistes d’explication à la montée des totalitarismes dans les années 30 (Hitler en Allemagne, Mussolini en Italie, etc.).

En résumé, pour Karl Polanyi, cela s’explique par le fait que le libéralisme a “désencastré” l’économie de la société. Cela a eu pour conséquence que l’économie s’est comportée comme un prédateur qui a marchandisé toujours plus de secteurs de la société.

C’est cette marchandisation croissante qui a généré à la fois un sentiment de perte de contrôle (l’économie était perçue comme une machine incontrôlable) et un sentiment grandissant de solitude (la marchandisation de liens non marchands entre les citoyens a eu pour effet d’isoler ces derniers).

Face à ce processus, les peuples étaient demandeurs d’une reprise en main de l’économie et d’un nationalisme (synonyme d’un plus fort sentiment d’appartenance au groupe) plus prononcé, deux éléments mis en avant par les totalitarismes.

Le fait que de nombreuses personnes fassent des parallèles entre les années 30 et notre époque permet sans doute de comprendre pourquoi la thèse de Karl Polanyi émerge à nouveau dans les discussions.

Un entretien avec Jean-Marc Jancovici sur les risques écologiques majeurs et les défis liés à notre surconsommation d’énergie dans la décennie à venir.

Un article sur Rob Hopkins, le britannique qui a initié en 2005 “le mouvement des Villes en transition” (devenu depuis “le mouvement des initiatives en transition”).

3. Vidéos

Une brève vidéo où les Citoyens pour le Climat (CPLC) décrypte le rapport de 2018 du GIEC qui porte sur l'impact du Changement Climatique entre 1,5 et 2°C

Conférence de Valérie Masson-Delmotte sur le réchauffement climatique

Valérie Masson-Delmotte est co-présidente du groupe n°1 du GIEC et membre du Haut Conseil pour le climat.

MOOC Energie / Climat

“Avenir Climatique, en partenariat avec l’Association Bilan Carbone, a développé un projet de cours en ligne et en vidéo (MOOC) sur l’énergie et le climat.

L’objectif de ce MOOC est de donner à tout le monde le moyen de s’emparer des enjeux liés à l’énergie et au climat pour en parler autour de soi. 5 vidéos d’une quinzaine de minutes te permettent de décrypter ces sujets en repartant des bases et de passer à l’action” (cf. descriptif de la vidéo).

Cette vidéo est la première de cette série de 5 vidéos.

La chaîne Youtube "Le Réveilleur"

La chaîne Youtube “Le Réveilleur” visent à transmettre certaines notions afin de permettre au plus grand nombre de comprendre et de s’adapter à un monde qui change. 

Elle traite différentes thématiques telles que: l’énergie, la pollution, les impacts du changement climatique, etc.

Les cours de Jean-Marc Jancovici aux Mines ParisTech

Le cours de 20h dispensé par Jean-Marc Jancovici à l’école des Mines ParisTech est accessible sous la forme de 8 vidéos d’un peu plus de 2 heures.

Il donne les éléments clés permettant la compréhension du monde complexe de l’énergie et des impacts de ce dernier sur nos sociétés et notre environnement. 

La section "environnement" de la chaîne Youtube "Thinkerview"

Dans un format souvent long (plus d’1 heure), des invités exposent leurs travaux sur des sujets en lien avec la transition écologique et solidaire.

En lien ci-contre, l’interview de Philippe Bihouix, l’auteur du livre “L’âge des Low tech”.

4. Podcasts

“Présages, ce sont des conversations, des idées pour nourrir l’esprit et remettre radicalement en question l’état de notre monde. 


On y parle d’écologie, dans son acception la plus large. De l’urgence climatique et des effondrements en cours. Mais on y parle donc aussi de justice sociale, de capitalisme, des rapports de domination et de pouvoir, et des lignes de tension qui agitent notre modernité.” (cf. page “A propos” du site internet du podcast).

 

“Cette émission a été enregistrée le samedi 12 janvier à la Sorbonne à Paris, en public, à l’occasion d’un forum organisé par France Culture questionnant le réchauffement climatique, l’affaire du siècle, et la façon de s’y préparer.

Sommes-nous prêts pour la fin du monde ? Cette question présuppose que la fin du monde est inéluctable, qu’elle va arriver, et l’absence de doute en la matière est en soi le sujet de cette émission.


Car si l’on doute que la fin du monde soit inévitable, s’il existait la moindre possibilité qu’il en aille autrement, que l’émission de gaz à effet de serre arrête miraculeusement de polluer notre air ou que l’humanité arrête non moins miraculeusement d’utiliser des moyens de transport qui polluent, aurions-nous le même empressement à agir ? Est-ce que l’imminence de la catastrophe ne serait pas la meilleure invitation à l’action ? Mais dans ce cas, comment expliquer qu’à de rares exceptions près, en matière de réchauffement contre le réchauffement climatique, il ne se passe rien ? En tout cas rien qui ne soit à la hauteur de l’effondrement qui s’annonce…


Alors aveuglement, impuissance ou jouissance de la destruction ?” (cf. la page internet de France culture dédiée à cet évènement).

5. Ateliers

Conçu par Aurélien Déragne et Yvain Mouneu, cet atelier d’intelligence collective permet -sur le modèle de la Fresque du climat- de comprendre en équipe, et de manière ludique, les enjeux environnementaux du numérique.

Conçu par Alice Vitoux, cet atelier d’intelligence collective -sur le modèle de la Fresque du climat- vise à sensibiliser aux enjeux liés à l’océan et aux impacts de nos activités sur cet écosystème.

Conçu par Geoffrey Vuillier, cet atelier d’intelligence collective -sur le modèle de la Fresque du climat- vise “à comprendre en 45 cartes la biodiversité, ses services écosystémiques, l’impact de l’espèce humaine, les 5 grandes pressions, les mécanismes d’effondrement et des pistes de solutions !” (cf. La page Linkedin de l’atelier).

6. Parcours de formation

Les formations d'Edeni

“Une formation pour comprendre les enjeux écologiques actuels, passer à un mode de vie zéro-déchet et remettre en question le monde qui nous entoure.

6 modules pour amorcer votre changement de vie et transformer vos convictions en actions.” (cf. présentation du parcours sur le site internet d’Edeni)

“Une formation de 4 jours à Paris pour former un maximum d’ambassadrices et d’ambassadeurs capables de comprendre et d’engager concrètement la transition écologique dans leur vie personnelle et professionnelle.” (cf. présentation du parcours sur le site internet d’Edeni)

 

“L’ACademy c’est une formation d’un an qui donne à ses participants les clefs pour comprendre les enjeux climatiques et passer à l’action autour de chez soi !” (cf. la présentation officielle sur le site internet d’Avenir Climatique)

“ÉPONGES c’est un programme makesense de formation sur la thématique des dérèglements climatiques et de l’énergie. Engagez-vous dans une aventure inédite et rencontrez un ou une experte pour apprendre, comprendre et surtout discerner avec d’autres citoyens l’action juste à mener là où vous vivez !” (cf. page de présentation du programme sur le site internet de Makesense)

“Parce que la réussite d’un projet ou d’une politique de développement repose sur les femmes et les hommes qui les mettent en oeuvre, et parce que, dans un monde complexe et incertain, des compétences spécifiques sont nécessaires pour accompagner le changement vers un futur souhaitable, il est indispensable de former celles et ceux qui, au quotidien, inventent ce futur.

C’est la mission prioritaire du Campus AFD: renforcer les compétences nécessaires pour devenir acteur des transitions.” (cf. présentation du eCampus sur le site officiel)