Se former

1. Livres

« Le bug humain »

Sébastien Bohler

L’auteur de ce livre met en lumière la façon dont nos sociétés actuelles, dont l’un des piliers est la (sur)consommation, surstimule notre “circuit de la récompense” afin de nous faire acheter toujours davantage.

Ainsi, il montre que nombre de nos actions -qui contribuent à scier la branche sur laquelle nos sociétés sont assises- sont réalisées sous l’influence d’une partie du cerveau appelée striatum: “Nourriture, sexe, effort minimal, statut social et information-distraction: ces cinq grands piliers de l’activité animale sont les pôles qui aimantent toutes les actions individuelles et collectives.”

Il donne des clés afin de diminuer l’emprise de notre striatum sur nos vies et ainsi faciliter la nécessaire transition écologique et solidaire de nos sociétés. A cet égard, son second livre, “Où est le sens”, est vraiment digne d’intérêt.

Ce livre de vulgarisation est une excellente manière de rentrer dans le sujet des verrous cognitifs à cette transition. Pour aller plus loin, une fois l’ouvrage lu, c’est intéressant de lire les critiques qui lui ont été adressées, notamment dans un article de Bon Pote mais aussi d’aller voir l’approche du sujet par des personnes avec un profil davantage orienté recherche (ex : Thibaud Griessinger, Albert Moukheiber).

« Effondrement, Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie »

Jared Diamond

Dans ce livre, l’auteur analyse différentes sociétés du passé (ex: les habitants de l’île de Pâques, les vikings établis au Groenland, le Japon de l’époque d’Edo, etc.) afin de mettre en lumière les causes de l’effondrement (ou au contraire du maintien) de certaines civilisations.

Ce livre permet de prendre conscience notamment que:

  • les sociétés humaines ont toujours été confrontées au problème de leur impact sur leur environnement (conséquence du fait que nous vivons dans un monde aux ressources finies);
  • les sociétés qui ont surmonté ce problème ont fixé des règles (un “contrat social”) qui ont eu pour résultat de préserver (et non de scier) la branche sur laquelle elles étaient assises;
  • des sociétés ont surmonté ce problème par une action qui venait “d’en haut” (le gouvernement) ou “d’en-bas” (la société civile).

« L'entraide, L'autre loi de la jungle »

Pablo Servigne, Gauthier Chapelle

Dans ce livre, les deux auteurs montrent que:

1) les sociétés occidentales ont opéré une lecture partielle des découvertes de Charles Darwin. Ce dernier, s’il a mis en lumière la compétition comme loi de la jungle, a aussi montré que la coopération est au coeur du vivant.

2) dans la nature, la compétition est un luxe. Elle est ainsi bien plus présente dans les environnements riches en ressources que ceux plus rares en ressources où la coopération est bien plus présente.

3) l’espèce humaine est l’une des espèces les plus coopératives du monde vivant et que c’est grâce à cela qu’elle a pu se développer autant. Cela fait écho au film Legacy de Yann-Arthus Bertrand
.

4) les sociétés occidentales sont devenues aveugles à la coopération alors qu’elle est omniprésente.

5) la compétition mise actuellement en avant dans nos sociétés est un luxe permis en grande partie par le pétrole abondant. Or, comme ce dernier va venir tôt ou tard à manquer, ils indiquent qu’il est important que nos sociétés cultivent davantage une culture de coopération afin d’augmenter leur résilience.

2. Articles

“Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade.” (cf. le site du GIEC (IPCC en anglais)). 

Sur le site du GIEC accessible via le lien ci-dessus, les différents rapports publiés par cette instance intergouvernementale sont disponibles.

Usbek & Rica

Deux articles qui traitent de la difficile question de la conciliation entre le modèle actuel (qui vise un accroissement du PIB de façon indifférenciée) et le progrès (social et écologique).

Cet article revient sur les travaux de l’économiste hongrois Karl Polanyi, connu pour son livre “La Grande Transformation” publié en 1944. Ce dernier avance des pistes d’explication à la montée des totalitarismes dans les années 30 (Hitler en Allemagne, Mussolini en Italie, etc.).

En résumé, pour Karl Polanyi, cela s’explique par le fait que le libéralisme a “désencastré” l’économie de la société. Cela a eu pour conséquence que l’économie s’est comportée comme un prédateur qui a marchandisé toujours plus de secteurs de la société.

C’est cette marchandisation croissante qui a généré à la fois un sentiment de perte de contrôle (l’économie était perçue comme une machine incontrôlable) et un sentiment grandissant de solitude (la marchandisation de liens non marchands entre les citoyens a eu pour effet d’isoler ces derniers).

Face à ce processus, les peuples étaient demandeurs d’une reprise en main de l’économie et d’un nationalisme (synonyme d’un plus fort sentiment d’appartenance au groupe) plus prononcé, deux éléments mis en avant par les totalitarismes.

Le fait que de nombreuses personnes fassent des parallèles entre les années 30 et notre époque permet sans doute de comprendre pourquoi la thèse de Karl Polanyi émerge à nouveau dans les discussions.

Thomas Wagner est passé maître dans l’art d’analyser la littérature scientifique pour ensuite partager avec le grand public les principaux éléments sous forme d’articles et d’infographies.  

Un entretien avec Jean-Marc Jancovici sur les risques écologiques majeurs et les défis liés à notre surconsommation d’énergie dans la décennie à venir.

Un article sur Rob Hopkins, le britannique qui a initié en 2005 “le mouvement des Villes en transition” (devenu depuis “le mouvement des initiatives en transition”).

3. Vidéos

Conférence de Valérie Masson-Delmotte sur le dernier rapport du GIEC

Valérie Masson-Delmotte est co-présidente du groupe n°1 du GIEC et membre du Haut Conseil pour le climat.

MOOC Energie / Climat

“Avenir Climatique, en partenariat avec l’Association Bilan Carbone, a développé un projet de cours en ligne et en vidéo (MOOC) sur l’énergie et le climat.

L’objectif de ce MOOC est de donner à tout le monde le moyen de s’emparer des enjeux liés à l’énergie et au climat pour en parler autour de soi. 5 vidéos d’une quinzaine de minutes te permettent de décrypter ces sujets en repartant des bases et de passer à l’action” (cf. descriptif de la vidéo).

Cette vidéo est la première de cette série de 5 vidéos.

La chaîne Youtube "Le Réveilleur"

La chaîne Youtube “Le Réveilleur” visent à transmettre certaines notions afin de permettre au plus grand nombre de comprendre et de s’adapter à un monde qui change. 

Elle traite différentes thématiques telles que: l’énergie, la pollution, les impacts du changement climatique, etc.

Les cours de Jean-Marc Jancovici aux Mines ParisTech

Le cours de 20h dispensé par Jean-Marc Jancovici à l’école des Mines ParisTech est accessible sous la forme de 8 vidéos d’un peu plus de 2 heures.

Il donne les éléments clés permettant la compréhension du monde complexe de l’énergie et des impacts de ce dernier sur nos sociétés et notre environnement. 

Si vous n’avez pas 20h à votre disposition, je vous recommande de commencer par sa conférence à Sciences Po Paris “PIB ou CO2, il faut choisir”.

La section "environnement" de la chaîne Youtube "Thinkerview"

Dans un format souvent long (plus d’1 heure), des invités exposent leurs travaux sur des sujets en lien avec la transition écologique et solidaire.

En lien ci-contre, l’interview de Philippe Bihouix, l’auteur du livre “L’âge des Low tech”.

Conférence "Tenir compte du Facteur : un moyen d'accélérer la diffusion de la Fresque du Climat et d'augmenter son impact"

Dans cette conférence, à destination des animateurs de la Fresque du Climat, je parle d’un sujet en lien avec ma mission professionnelle : Le “facteur humain” dans la transition écologique et solidaire.

Je partage notamment, en tant qu’animateur expérimenté, certaines de mes astuces de facilitation, en particulier sur la façon dont j’anime la partie “débrief” de l’atelier d’intelligence collective “La Fresque du Climat”.

Conférence de Timothée Parrique sur ce qu'est la décroissance (et sur ce qu'elle n'est pas) présentée au Shift Project

Dans cette vidéo d’une vingtaine de minutes, le docteur en économie Timothée Parrique synthétise quelques éléments de sa thèse sur l’ économie politique de la décroissance (“The Political Economy of Degrowth”).

C’est une excellente manière d’arrêter de “penser en rond” dans le domaine de l’économie.

Si vous souhaitez approfondir sa pensée, je vous recommande son interview sur le podcast du Collège des Directeurs du Développement Durable, celle sur le podcast sismique et/ou celle sur le podcast ozé.

4. Podcasts

“Sismique”, parce qu’il semble qu’un véritable séisme se prépare et que nous en percevons les signes avant-coureurs, les ondes de chocs à venir qui se mettent en mouvement.

Nous vivons une époque de changements profonds comme jamais auparavant à cette échelle, et les enjeux sont énormes : limiter et s’adapter au changement climatique, préserver les écosystèmes, gérer la décroissance énergétique, prévenir le chaos social, maitriser les risques technologiques… et vivre heureux dans un monde instable.

Qu’est-ce qui se joue vraiment ?

Qu’est-ce que l’on ne voit pas venir ?

A quoi pourrait ressembler demain ? Comment on s’y prépare aujourd’hui ?

Au-delà des raccourcis, de la pensée court-termiste et simpliste, des postures et des croyances, Sismique donne la parole à ceux qui pensent la complexité du monde, à ceux qui explorent les forces à l’œuvre et leurs enjeux, à ceux qui sont déjà dans l’action pour préparer demain, bref à tous ceux qui peuvent nous aider à trouver des débuts de réponses à ces questions essentielles… pour nous aider à agir en conscience.” (cf. page “A propos” du site internet du podcast).

 

“Le C3D lançait fin 2020 sa chaîne de podcasts « Le Sens & l’Action » pour faire témoigner ceux qui s’engagent pour donner du sens à leur action. Convaincu qu’une révolution entrepreneuriale peut et doit avoir lieu en intégrant les enjeux sociaux et environnementaux, le C3D propose, à travers ces podcasts, de mettre sur le devant de la scène les acteurs du changement ; les professionnels qui, dans leurs sphères d’influence, œuvrent à changer les choses.

Tous les 1ers mardis du mois, « Le Sens & l’Action » rencontre un de ces acteurs, qui parle de ce qui l’inspire, le motive, mais aussi de ses modes opératoires, des difficultés rencontrées et des stratégies et leviers qu’il actionne pour les contourner.

Ces podcasts sont présentés par Céline Puff Ardichvili, Directrice Générale et Associée de l’agence Look Sharp, et réalisés par le média Youmatter.” (cf. page d’accueil du site internet du podcast).

 

“Vlan, c’est un podcast pour mieux comprendre notre société à travers le lien. Le lien à soi, aux autres et à la nature. Vlan, c’est une discussion entre Grégory Pouy et une personne éclairée et passionnée – Chercheur, anthropologue, journaliste. Tous les mardis, recevez un nouvel épisode court pour comprendre les grands mouvements du moment.” (cf. page “A propos” du site internet du podcast).

 

“Dans une série de conversations directes, Pascal Canfin, député européen et Président de la Commission Environnement du Parlement européen, vous propose de réfléchir ensemble à la façon de réussir la transition vers un monde neutre en carbone.

A chaque épisode, il dialogue avec un acteur qui change la donne avec l’ambition de dessiner un nouveau modèle de prospérité.

« Nous vivons une révolution qui va changer nos sociétés. En 30 ans, il faut mettre fin à plus d’un siècle de dépendance aux énergies fossiles et repenser nos modes de vie pour protéger la nature. Nous avons tous conscience qu’individuellement et collectivement nous vivons un tournant, que nos vies demain, à court terme, seront profondément différentes. Mais au-delà des slogans, parfois des postures politiques, la transition implique de profondes transformations, de se réinventer, pour réussir le changement et protéger les générations futures, nos enfants.

J’ai décidé de faire ce podcast, loin du brouhaha quotidien, car je pense qu’il faut accepter que la transition écologique sera complexe et que son succès passe par l’addition des énergies d’une multitude d’acteurs qui permettront le basculement dont nous avons besoin. Loin des caricatures, discutons-en et posons les problèmes, les risques, pour définir le meilleur chemin, le bon équilibre pour emmener la société dans ces nouvelles conquêtes. » Pascal Canfin. 

Écoutez Transition écologique, le podcast qui met tout sur la table avec un seul cap : atteindre la neutralité climatique en 2050 et arrêter de détruire la nature. Une émission réalisée avec le soutien du groupe Renew Europe du Parlement Européen.” (cf. page “A propos” du site internet du podcast).

 

Dans ce podcast, Hélène de Vestele interviewe tous les mois des acteurs de la transition écologique et solidaire.

 

“Présages, ce sont des conversations, des idées pour nourrir l’esprit et remettre radicalement en question l’état de notre monde. 


On y parle d’écologie, dans son acception la plus large. De l’urgence climatique et des effondrements en cours. Mais on y parle donc aussi de justice sociale, de capitalisme, des rapports de domination et de pouvoir, et des lignes de tension qui agitent notre modernité.” (cf. page “A propos” du site internet du podcast).

 

5. Ateliers

Conçu par Alice Vitoux, cet atelier d’intelligence collective -sur le modèle de la Fresque du climat- vise à sensibiliser aux enjeux liés à l’océan et aux impacts de nos activités sur cet écosystème.

Conçu par Geoffrey Vuillier, cet atelier d’intelligence collective -sur le modèle de la Fresque du climat- vise “à comprendre en 45 cartes la biodiversité, ses services écosystémiques, l’impact de l’espèce humaine, les 5 grandes pressions, les mécanismes d’effondrement et des pistes de solutions !” (cf. La page Linkedin de l’atelier).

Conçu par Aurélien Déragne et Yvain Mouneu, cet atelier d’intelligence collective permet -sur le modèle de la Fresque du climat- de comprendre en équipe, et de manière ludique, les enjeux environnementaux du numérique.

A l’aide de la Fresque de la Renaissance Ecologique, il est possible de retrouver l’ensemble des ateliers qui permettent de se former sur les enjeux de la nécessaire Transition Ecologique et Solidaire.

6. Parcours de formation

Les formations d'Edeni

“Une formation pour comprendre les enjeux écologiques actuels, passer à un mode de vie zéro-déchet et remettre en question le monde qui nous entoure.

6 modules pour amorcer votre changement de vie et transformer vos convictions en actions.” (cf. présentation du parcours sur le site internet d’Edeni)

“Une formation de 4 jours à Paris pour former un maximum d’ambassadrices et d’ambassadeurs capables de comprendre et d’engager concrètement la transition écologique dans leur vie personnelle et professionnelle.” (cf. présentation du parcours sur le site internet d’Edeni)

 

“L’ACademy c’est une formation d’un an qui donne à ses participants les clefs pour comprendre les enjeux climatiques et passer à l’action autour de chez soi !” (cf. la présentation officielle sur le site internet d’Avenir Climatique)

“Crises écologique, sociale, sanitaire, économique… Si leurs issues sont incertaines, les solutions sont plurielles. Chez makesense nous sommes convaincu·es que pour éviter de sombrer dans le catastrophisme, il faut agir. C’est pourquoi nous avons créé ré_action :

-un programme collectif, en ligne et présentiel, de 12 jours et toute l’année

-avec des idées concrètes

-pour te permettre d’agir positivement sur le monde qui t’entoure” (cf. page de présentation du programme sur le site internet de Makesense)

“Parce que la réussite d’un projet ou d’une politique de développement repose sur les femmes et les hommes qui les mettent en oeuvre, et parce que, dans un monde complexe et incertain, des compétences spécifiques sont nécessaires pour accompagner le changement vers un futur souhaitable, il est indispensable de former celles et ceux qui, au quotidien, inventent ce futur.

C’est la mission prioritaire du Campus AFD: renforcer les compétences nécessaires pour devenir acteur des transitions.” (cf. présentation du eCampus sur le site officiel)